en suspens

en suspens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 1ère Centrale Solaire d'Afrique

Aller en bas 
AuteurMessage
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

1ère Centrale Solaire d'Afrique Empty
MessageSujet: 1ère Centrale Solaire d'Afrique   1ère Centrale Solaire d'Afrique Icon_minitimeVen 8 Juin - 20:14

La centrale a officiellement ouvert ses portes jeudi et va permettre au Rwanda de porter à 50 mégawatts sa capacité globale de production d'électricité.

"Cette nouvelle infrastructure ne fait pas seulement qu'augmenter notre capacité de production, mais elle produit aussi une des énergies les plus propres", a déclaré le ministre de l'énergie rwandais, Albert Butare.

"C'est le plus grand projet de ce type à l'échelle africaine", a-t-il ajouté.

Le Rwanda a besoin de produire 100 mégawatts par an afin de répondre à la demande grandissante du pays, habitué ces derniers temps à de nombreuses coupures d'électricité.

De nombreux entrepreneurs ont dû s'équiper de groupes électrogènes fonctionnant au diesel afin de pallier les carences du réseau d'électricité rwandais, qui fonctionne exclusivement grâce à des centrales hydroélectriques.

Le gouvernement rwandais espère développer d'autres installations de ce type à travers le pays, notamment dans des zones rurales reculées et non reliées au réseau électrique.

"C'est une énergie fiable et peu coûteuse", a ajouté le ministre.

Le Rwanda place enfin des espoirs dans l'exploitation d'un gisement de méthane au fond du lac Kivu.

Des experts ont fait savoir que les réserves de gaz du lac pourraient probablement fournir au total 700 mégawatts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

1ère Centrale Solaire d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: 1ère Centrale Solaire d'Afrique   1ère Centrale Solaire d'Afrique Icon_minitimeVen 29 Juin - 19:08

L'énergie solaire, lumière pour le Rwanda


(Syfia Grands Lacs/Rwanda) La centrale solaire géante inaugurée en juin à Kigali redonne espoir aux Rwandais trop souvent privés d'électricité. Dans les années à venir, cette source d'énergie propre et renouvelable permettra d'électrifier aussi les zones rurales. Quatre hectares. C'est la surface de la cinquantaine de panneaux solaires de la toute nouvelle centrale photovoltaïque inaugurée début juin au Rwanda. Cette centrale solaire géante installée au sommet du mont Jali (2500 m d'altitude) qui surplombe Kigali est la plus grande jamais installée en Afrique, et aussi la plus moderne. Construite par les Allemands, pionniers dans l'utilisation des énergies renouvelables, elle est le fruit d'une coopération bilatérale entre le Rwanda et la province allemande de Rhénanie Palatinat.
"Autrefois pays pourvu de ressources énergétiques, le Rwanda est passé à partir de l’an 2002 au statut de pays en délestage électrique permanent. Mais l’heure est venu de songer à l’exploitation d’autres formes d’énergies pour parer à la situation", a expliqué, lors de l'inauguration, Albert Butare, secrétaire d’État rwandais chargé des technologies de l’information de la communication et de l’énergie au ministère des Infrastructures.
Ces dernières années, entreprises et particuliers sont confrontés à de très fréquentes coupures de courant qui gênent la vie quotidienne et freinent le développement du pays. La production nationale est largement insuffisante et les importations d'Ouganda et de la Ruzizi ne comblent pas les manques. Pourtant la consommation, quoiqu'en forte croissante depuis 10 ans, est encore très faible car seuls 70 000 des 10 millions de Rwandais ont accès à l'électricité.
"Les niveaux des lacs et des rivières ont baissé et l’exploitation de l’énergie hydroélectrique s’avère insuffisante pour générer une capacité suffisante d’énergie, les huit centrales de type hydroélectrique et thermal existant produisant une énergie de 33,6 mégawatts restent incapables de satisfaire le besoin des consommateurs d’électricité", a expliqué A. Butare. Les deux grandes centrales hydroélectriques ne produisent plus que 7,6 Mwatt suite à la baisse de l'eau liée à l'exploitation intensive des marais avoisinants. En 2005, l'État a du se résoudre à acheter quatre centrales thermiques qui coûtent elles très cher en carburant - entre un et deux millions de dollars par mois – qui produisent 26 Mwatt.

Du solaire pour les zones rurales
Le gouvernement cherche donc à diversifier ses sources d'énergie, en particulier vers les énergies renouvelables qui, selon leurs prévisions, devront en 2010, couvrir au moins 60 % de la consommation énergétique du pays. Des projets de barrage sont donc à l'étude comme celui sur les chutes de Rusumo en collaboration avec le Burundi et la Tanzanie.
La mise en route de cette centrale solaire géante fait partie de ce plan. Elle devrait permettre au pays d'atteindre, d'ici 2010, une production de 50 mégawatts. Si l'investissement est coûteux, les coûts de fonctionnement de cette technologie sont très faibles et l'entretien réduit ne nécessite pas de personnel spécialisé, a expliqué le responsable du ministère. Mais pour satisfaire tous ses besoins, le Rwanda aurait besoin de 100 Mwatt.
L'énergie solaire qui ne cause pas de dommages à l'environnement est la solution retenue pour les zones rurales. "La plupart des régions rurales isolées au Rwanda, n’étant pas reliées au réseau électrique en raison de l’état d’infrastructures, il est prévu d’introduire cette technologie en faveur des populations rurales pauvres", a expliqué l’Ingénieur Butare qui poursuit : "Pas de câbles d’alimentations ni d’autre matériel sophistiqué, car chaque ménage pourra désormais se brancher à la source énergétique à partir d’un panneau solaire installé sur la toiture de chaque maison". La Banque mondiale soutient ainsi un projet d'électrification solaire d'une trentaine de villages. De même, un nouveau Plan d’infrastructure et de gestion urbaine (PIGU) initiée en 2003 par la mairie de la ville de Kigali envisage de promouvoir aussi cette énergie chez les citadins. "L’énergie photovoltaïque est gratuite et éternelle. Un autre avantage se situe au niveau de sa structure qui ne pose pas d’inconvénients pour l'environnement - pas de déchet, ni lors de l'utilisation, ni lors du recyclage des matériels déclassés", résume Fidèle Ndeshyo Rulihose, directeur du centre énergie à l’Institut de recherche scientifique et technologique (IRST) de Butare.
D'autres solutions sont envisagées comme les micros-centrales hydrauliques qui pourraient alimenter les établissements publics comme les écoles ou les hôpitaux. De grands espoirs reposent aussi sur l'utilisation des 55 millions de M3 du gaz méthane du lac Kivu attendue depuis longtemps par tous les Rwandais mais dont la mise en chantier prend du retard suite aux différends entre le gouvernement et la société anglaise chargée du projet.
Les Rwandais sont aussi appelés à réduire la facture énergétique du pays. "Tout le monde sera désormais obligé d’installer des lampes basse consommation pour réduire la consommation électrique", a souligné de son côté John Mirenge, directeur général d'ELECTROGAZ, l’établissement chargé de la distribution de l’eau, de l’électricité et de gaz au Rwanda actuellement géré par une société allemande chargée de la remettre à flots avant sa privatisation.
Pour les Rwandais, les mille feux de cette nouvelle centrale sont ainsi un premier rai de lumière dans la trop fréquente obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

1ère Centrale Solaire d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: 1ère Centrale Solaire d'Afrique   1ère Centrale Solaire d'Afrique Icon_minitimeJeu 12 Juil - 11:46

La centrale solaire géante inaugurée en juin à Kigali redonne espoir aux Rwandais trop souvent privés d’électricité. Dans les années à venir, cette source d’énergie propre et renouvelable permettra d’électrifier aussi les zones rurales.
Quatre hectares. C’est la surface de la cinquantaine de panneaux solaires de la toute nouvelle centrale photovoltaïque installée au sommet du mont Jali (2500 m d’altitude).
Cette centrale qui surplombe Kigali est la plus grande jamais installée en Afrique, et aussi la plus moderne. Construite par les Allemands, pionniers dans l’utilisation des énergies renouvelables, elle est le fruit d’une coopération bilatérale entre le Rwanda et la province allemande de Rhénanie Palatinat.
"Autrefois pays pourvu de ressources énergétiques, le Rwanda est passé à partir de l’an 2002 au statut de pays en délestage électrique permanent.
Mais l’heure est venue de songer à l’exploitation d’autres formes d’énergies pour parer à la situation", a expliqué, lors de l’inauguration, Albert Butare, secrétaire d’État rwandais chargé des technologies de l’information de la communication et de l’énergie au ministère des Infrastructures.
Ces dernières années, entreprises et particuliers sont confrontés à de très fréquentes coupures de courant qui gênent la vie quotidienne et freinent le développement du pays. La production nationale est largement insuffisante et les importations d’Ouganda et de la Ruzizi ne comblent pas les manques.
"Les niveaux des lacs et des rivières ont baissé et l’exploitation de l’énergie hydroélectrique s’avère insuffisante pour générer une capacité suffisante d’énergie des 8 centrales de type hydroélectrique et thermal existant produisant une énergie de 33,6 mégawatts, ce qui est insuffisant pour les consommateurs d’énergie", a expliqué Ir Butare.
Les deux grandes centrales hydroélectriques ne produisent plus que 7,6 Mégawatts suite à la baisse de l’eau liée à l’exploitation intensive des marais avoisinants.
En 2005, pour faire face à ce problème d’énergie, l’État a dû acheter quatre centrales thermiques qui coûtent deux millions de dollars par mois en carburant et qui produisent 26 Mégawatts.
Du solaire pour les zones rurales
Le gouvernement cherche donc à diversifier ses sources d’énergie, en particulier vers les énergies renouvelables qui, selon leurs prévisions, devront en 2010, couvrir au moins 60 % de la consommation énergétique du pays.
Des projets de barrage sont donc à l’étude comme celui sur les chutes de Rusumo en collaboration avec le Burundi et la Tanzanie.
La mise en route de cette centrale solaire géante fait partie de ce plan. Elle devrait permettre au pays d’atteindre, d’ici 2010, une production de 50 mégawatts. Si l’investissement est coûteux, les coûts de fonctionnement de cette technologie sont très faibles et l’entretien réduit ne nécessite pas de personnel spécialisé, a expliqué le responsable du ministère. Mais pour satisfaire tous ses besoins, le Rwanda aurait besoin de 100 Mwatt.
L’énergie solaire qui ne cause pas de dommages à l’environnement est la solution retenue pour les zones rurales. "La plupart des régions rurales isolées au Rwanda, n’étant pas reliées au réseau électrique en raison de l’état d’infrastructures, il est prévu d’introduire cette technologie en faveur des populations rurales pauvres", a expliqué l’Ingénieur Butare qui poursuit : "Pas de câbles d’alimentations ni d’autre matériel sophistiqué, car chaque ménage pourra désormais se brancher à la source énergétique à partir d’un panneau solaire installé sur la toiture de chaque maison".
La Banque mondiale soutient ainsi un projet d’électrification solaire d’une trentaine de villages. De même, un nouveau Plan d’infrastructure et de gestion urbaine (PIGU) initiée en 2003 par la mairie de la ville de Kigali envisage de promouvoir aussi cette énergie chez les citadins.
"L’énergie photovoltaïque est gratuite et éternelle. Un autre avantage se situe au niveau de sa structure qui ne pose pas d’inconvénients pour l’environnement - pas de déchet, ni lors de l’utilisation, ni lors du recyclage des matériels déclassés", résume Fidèle Ndeshyo Rulihose, directeur du centre énergie à l’Institut de recherche scientifique et technologique (IRST) de Butare.
D’autres solutions sont envisagées comme les micros-centrales hydrauliques qui pourraient alimenter les établissements publics comme les écoles ou les hôpitaux.
De grands espoirs reposent aussi sur l’utilisation des 55 millions de M3 du gaz méthane du lac Kivu attendue depuis longtemps par tous les Rwandais mais dont la mise en chantier prend du retard suite aux différends entre le gouvernement et la société anglaise chargée du projet.
Les Rwandais sont aussi appelés à réduire la facture énergétique du pays. "Tout le monde sera désormais obligé d’installer des lampes basse consommation pour réduire la consommation électrique", a souligné de son côté John Mirenge, directeur général d’ELECTROGAZ, l’établissement chargé de la distribution de l’eau, de l’électricité et de gaz au Rwanda actuellement géré par une société allemande chargée de la remettre à flots avant sa privatisation.
Aimable Twahirwa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




1ère Centrale Solaire d'Afrique Empty
MessageSujet: Re: 1ère Centrale Solaire d'Afrique   1ère Centrale Solaire d'Afrique Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
1ère Centrale Solaire d'Afrique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Service traiteur.
» enseigner la 1ère glissée besoin d'aide, merci
» Examens NEBOSH, maintenant disponibles en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
en suspens :: INFORMATIONS Rwandaises-
Sauter vers: