en suspens

en suspens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 "On se tournera vers la justice belge"

Aller en bas 
AuteurMessage
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: "On se tournera vers la justice belge"   Lun 27 Nov - 12:57

Rwanda: "Les Français impliqués dans le génocide pourraient être accusés en Belgique !"
Publié le : 27-11-2006


"On se tournera vers la justice belge"

ENTRETIEN MARTIN BUXANT
Mis en ligne le 27/11/2006
- - - - - - - - - - -

"Les Français impliqués dans le génocide pourraient être accusés en Belgique !", dit le ministre rwandais des Affaires étrangères à La Libre. La tension est maximale entre Paris et Kigali. Les Belges défendent les intérêts français sur place.

Charles Murigande, ministre rwandais des Affaires étrangères, expose les griefs de son pays à l'encontre de la France alors que la Belgique a été chargée de veiller à la protection des intérêts français au Rwanda..

Pourquoi dénoncez-vous les mandats d'arrêt lancés par la France à l'encontre de responsables rwandais ?

Parce que ces accusations contre le Rwanda sont de nature politiques et non judiciaires.

La Belgique est désormais responsable de la protection des Français : est-ce une mission périlleuse ?

Non, il n'y a pas de danger : les Belges ont reçu notre autorisation. Il s'agit de prendre soin des biens français sur place, sans plus.

Quelle est l'ampleur du sentiment "anti-français" au Rwanda ?

La population rwandaise est furieuse de cette attitude belliqueuse de la France. On a toujours pensé qu'avec le temps les Français abandonneraient cette attitude mais ce n'est pas le cas. Ils ne cherchent pas du tout à calmer les esprits. En même temps, nous sommes très sereins.

J'ai parlé à beaucoup de Rwandais et on a l'impression enfin de s'être débarrassés d'un poids, un lourd bagage que l'on portait sur nos épaules.

Pouvez-vous garantir qu'il n'y aura pas d'atteintes aux intérêts des Français au Rwanda ?

Ils n'avaient pratiquement plus d'intérêt ici. Les seuls intérêts que leur ambassade poursuivait, c'était des intérêts de déstabilisation ! Ceux-là, certainement, ont été affectés par notre décision de les chasser du pays.

Ils menaient des projets de coopération au développement...

Pratiquement pas : ils ne faisaient rien alors qu'en 1994, la France se plaçait au premier rang des bailleurs de fond du Rwanda. Ils n'ont aucun projet essentiel ici. Parfois, ils donnaient quelques livres pour enseigner leur langue ou des t-shirts sur lesquels on pouvait lire "Vive la France"...

Les ressortissants français doivent-ils quitter le territoire ?

Non. Sauf ceux qui sont liés à des activités typiquement gouvernementales. Que ce soit le centre culturel ou l'école française : ceux-là peuvent prendre leurs bagages et partir. Mais un Français qui vend des petits pains ou du vin peut rester.

Les Belges ont fait leur mea culpa par rapport au génocide. Peuvent-ils, dès lors, contribuer à apaiser les tensions ?

S'ils veulent assumer cette mission, alors nous allons regarder leur capacité de médiateur.

Pensez-vous que l'on se dirige vers une sortie de la crise ?

On va vers une clarification de la situation. C'en est fini de tromper l'opinion publique en lui faisant croire que les choses évoluent, qu'on fait des pas vers la normalisation.

On retourne à la case départ avec l'espoir de redémarrer sur de bonnes bases. Mais il faut vider tous les contentieux, à commencer par leur implication dans le génocide !

Le président Kagame a évoqué l'existence d'une commission d'enquête...

Oui. La commission est opérationnelle et est en train de collecter les preuves de l'implication de la France. Leur implication est connue de tout le monde. Personne n'hésite là-dessus. Il s'agit de la clarifier. Qui était où et faisait quoi au moment du génocide. Avec éventuellement la possibilité de poursuivre en justice les Français qui ont eu un rôle dans le génocide.

Devant quels tribunaux ?

Devant toute cour qui pourra recevoir une telle plainte ! Que ce soit une cour française, rwandaise ou une cour belge. La Belgique s'est donné l'autorité de juger tous les criminels de ce monde. Donc, si on ne peut pas les juger en France, on va les accuser chez vous pour ensuite les juger.

Où en êtes-vous dans ce processus ?

Le travail avance bien.
© La Libre Belgique 2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"On se tournera vers la justice belge"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traitement niveau 2 "ne pas conduire sans avis médical"
» #RegiePubWeb #Gastronomie #nouveauté #évènement :Balade guidée "Les moules : du bouchot à l'assiette" 26/09/2015
» pétro dollars, vers la fin?
» Mouqawama:Rachel Corrie Bateau liberte 2...vers Gaza...
» Formation A1 vers A2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
en suspens :: INFORMATIONS Rwandaises-
Sauter vers: