en suspens

en suspens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lutte contre le sida

Aller en bas 
AuteurMessage
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Lutte contre le sida   Mer 25 Jan - 13:08

Le gouvernement rwandais a pour la première fois lancé en janvier une campagne nationale pour la promotion du préservatif, afin de "lutter contre les barrières culturelles et religieuses" et renforcer la lutte contre le sida, a annoncé mercredi la Commission nationale de lutte contre le sida (CNLS).

Selon la CNLS et le Centre national de traitement et de recherche sur le sida (TRAC), le taux de prévalence est de 3% pour l'ensemble de la population rwandaise, mais atteint 7% dans certains milieux urbains.

"Chaque année, l'usage s'accroît, mais les Rwandais n'utilisent pas encore assez le préservatif, alors que ce dernier se trouve à la croisée de plusieurs objectifs de santé et de développement", a expliqué à l'AFP la secrétaire exécutive de la CLNS, le docteur Agnès Binagwaho.

"Il s'agit de la première politique nationale rwandaise concernant le préservatif", a-t-elle affirmé.

D'après une enquête réalisée par la CNLS en 2005, seulement 45% des Rwandais âgés de 15 à 49 ans ont déjà utilisé le préservatif au moins une fois.

Selon cette enquête, "l'usage du préservatif n'est pas très régulier" parmi la population.

Ce plan d'action pour 2006 prévoit "la promotion de l'usage correct et constant du préservatif et la lutte contre les barrières culturelles et religieuses à l'usage du préservatif", selon Mme Binagwaho.

"Ce plan prévoit des séances d'information pour les religieux, le renforcement des actions dans les prisons, dans les camps de réfugiés, auprès des prostituées", a-t-elle ajouté.

"Jusqu'à récemment, les milieux ecclésiastiques étaient contre l'utilisation du préservatif; aujourd'hui, même s'ils sont encore loin de faire sa promotion, ils ne le combattent plus, ce qui est déjà un pas", a-t-elle relevé.

Selon Mme Binagwaho, le Rwanda, pays pauvre d'Afrique centrale d'environ 8 millions d'habitants, aura besoin en 2006 d'au moins 20 millions de préservatifs.

Deux-tiers des femmes violées pendant le génocide de 1994 au Rwanda sont aujourd'hui séropositives, selon l'association des veuves du génocide (Avega).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Mar 16 Mai - 17:53

Une ONG d’origine suisse dénommée « L’Association François Xavier Bagnoud (AFXB), a organisé dimanche 14/05 à Kigali une vaste campagne de mobilisation des fonds et des aides destinés aux multiples assistances en faveur des enfants affectés et infectés par le VIH / SIDA, a établi l’Agence Rwandaise d’Information (ARI).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Jeu 26 Avr - 15:57

58 millions USD pour la lutte contre le sida

RWANDA - 26 avril 2007 - PANAPRESS

Le gouvernement rwandais va débloquer une enveloppe de 58 millions de dollars américains pour appuyer la campagne nationale de lutte contre le Vih/Sida pour une période de cinq ans, a appris la PANA de source officielle à Kigali.

L'accord de financement, signé mercredi par le gouvernement, prévoit notamment l’appui aux différents programmes de sensibilisation de la population, la prévention du virus de la mère à l’enfant lors de l’accouchement, l'accès des personnes infectées aux anti-rétroviraux, l'appui aux groupes vulnérables affectées et infectées par le Vih, la prise en charge des orphelins et le renforcement des services de lutte contre la tuberculose.

Les principaux bénéficiaires de ce projet représentent environ 140.000 personnes adultes vivant avec le Vih/Sida, 5.000 orphelins et enfants vulnérables, des femmes enceintes et leurs bébés, 700.000 familles et personnes affectées par le sida et 16.000 prisonniers séropositifs.

Lors de la signature de cet accord, le secrétaire d’Etat rwandais chargé de la lutte contre le sida, Innocent Nyaruhirira, a indiqué que 20% des fonds seront utilisés dans des campagnes de prévention.

"Nous allons cibler spécifiquement les associations regroupant les séropositifs et d’autres groupes vulnérables. Nous allons nous concentrer surtout sur l'éducation de la jeunesse et le changement comportemental", a-t-il déclaré.

Le docteur Nyaruhirira a par ailleurs salué l’appui du Global Fund au Rwanda, affirmant que depuis 2003, cette initiative a contribué à la baisse de la prévalence au Vih/Sida, estimée à 4%, et a permis de faire face aux autres grandes épidémies que sont le paludisme et la tuberculose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Jeu 9 Aoû - 7:44

Le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a annoncé mercredi qu'il autorisait le laboratoire canadien Apotex à utiliser deux de ses molécules antirétrovirales pour produire un médicament générique contre le sida destiné au Rwanda.



Cet accord intervient dans le cadre de la législation canadienne et du régime canadien d'accès aux médicaments mis en place par le gouvernement d'Ottawa pour donner la possibilité aux pays défavorisés d'importer des médicaments à moindre coûts afin de traiter des maladies comme le sida, le paludisme ou la tuberculose.



Le Canada avait été, en mai 2004, le premier pays industrialisé à modifier sa législation pour faciliter l'accès aux médicaments génériques dans les pays les plus pauvres, mettant ainsi en oeuvre une application pratique de l'accord sur la fourniture de médicaments à bas prix aux pays pauvres conclu en août 2003 à Genève par les membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).



Ce programme met également en place "des contrôles visant à s'assurer que ces médicaments essentiels soient donnés aux patients auxquels ils sont destinés" a précisé GlaxoSmithKline dans un communiqué.



"GSK a accepté de lever ses droits pourvu que le médicament générique de trithérapie produit par Apotex soit distribué dans un but non lucratif" a par ailleurs indiqué le laboratoire britannique.



Les autorités rwandaises avaient averti l'OMC le 19 juillet dernier de leur intention d'utiliser ce programme canadien pour importer sur deux ans 260.000 boîtes de TriAvir, un médicament générique de trithérapie produit par Apotex, le laboratoire pharmaceutique numéro un au Canada.



Cette application serait la première dans le cadre du programme canadien qui peine à se mettre en place depuis 2004, mais également la première depuis l'accord passé à l'OMC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Sam 6 Oct - 7:58

Le Canada est devenu le premier pays à recourir à une dérogation au droit des brevets adoptée par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour faciliter l'exportation vers le Rwanda d'une version générique d'un médicament breveté contre le sida.



Dans un communiqué publié sur son site, l'OMC précise qu'elle a reçu du Canada une notification pour permettre au groupe pharmaceutique canadien Apotex d'exporter l'antirétroviral TriAvir au Rwanda. Le Rwanda avait déjà informé l'OMC en juillet de son intention d'importer sur deux ans 260.000 boîtes de ce médicament générique. "La notification du Canada complète le processus" en vue de l'exportation, la première depuis l'adoption en 2003 par l'OMC de dispositions facilitant l'importation par des pays en développement de copies de produits brevetés qu'ils sont incapables de fabriquer eux-mêmes. La déclaration de Doha du 14 novembre 2001 sur l'Accord sur les droits de propriété intellectuelle et la santé publique autorise un pays à octroyer à une société nationale une "licence obligatoire" lui permettant de copier un médicament étranger en cas de situation d'urgence sanitaire comme le sida, le paludisme, la tuberculose et "d'autres épidémies". Selon une étude de 2006, 3 pc des Rwandais sont séropositifs. (DEC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Sam 1 Déc - 17:17

Au moins 27.000 enfants infectés par le VIH/SIDA, dont la plupart sont des orphelins de la pandémie, ont été recensés au Rwanda en 2007 a révélé vendredi la directrice générale du Centre rwandais de recherche et de traitement sur le VIH, Anitha Asiimwe.

Dans l’ensemble de la population rwandaise de 9 millions d’habitants, la séroprévalence est estimée à 3,5%, selon les statistiques officielles publiées dans le rapport national 2007 sur le Rwanda portant sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) des Nations unies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Sam 2 Fév - 19:31

Kigali, Rwanda - Le secrétaire d’Etat rwandais à la lutte contre le SIDA et d’autres pandémies, Innocent Nyaruhirira, a procédé samedi au lancement officiel d’une vaste campagne de circoncision masculine au Rwanda, dont l’objectif vise notamment à contribuer au combat contre la propagation du VIH dans le pays.

"Nous avons initié une campagne visant à faire la circoncision masculine partout dans le pays. Cette campagne constitue un autre outil de lutte contre la propagation de la pandémie du SIDA", a déclaré aux journalistes le docteur Nyaruhirira.

"Nous allons sensibiliser tous les citoyens rwandais à se joindre volontairement à cette campagne", a ajouté M. Nyaruhirira, soulignant que le gouvernement rwandais va désormais fournir tout le matériel chirurgical nécessaire pour la réussite de cette campagne.

La pratique de la circoncision n’étant pas dans les mœurs de la société rwandaise à grande majorité chrétienne (plus de 80% de la population), le gouvernement a annoncé son intention d’imposer cette pratique comme une autre thérapie contre la propagation du VIH.

Le taux de séroprévalence au Rwanda est actuellement estimé à 3,6% dans l’ensemble de la population, selon les statistiques nationales.

Tous les centres de santé du pays ont également commencé à recevoir une série d’équipements médicaux pour la circoncision.

"Nous voulons nous y mettre pour une réussite effective de cette campagne", a souligné M. Nyaruhirira, précisant que les opérations chirurgicales obligatoires seront pratiquées désormais chez les nouveaux nés et autres personnes vivant dans des groupes communautaires, en l’occurrence les étudiants et les militaires.

Une étude réalisée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'ONUSIDA, en 2007 en Ouganda, a abouti aux mêmes conclusions que les précédentes faites au Kenya et en Afrique du Sud, qui avaient constaté que la circoncision masculine pourrait servir d'instrument dans la lutte contre l’infection au VIH/SIDA.

Kigali - 02/02/2008

Panapress
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Mer 7 Mai - 16:57

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ibukafrance
Rang: Administrateur
ibukafrance

Nombre de messages : 3192
Localisation : Administrateur
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   Lun 30 Juin - 21:39

Soixante-dix pour cent des malades du sida au Rwanda ont actuellement accès aux médicaments anti-rétroviraux contre 30% en 2005, a-t-on appris lundi auprès de la Commission nationale de lutte contre le sida (CNLS).

Les besoins restent cependant immenses, car, selon la secrétaire exécutive de la CNLS, Agnès Binagwaho, "tous les séropositifs asymptomatiques d'aujourd'hui entreront lentement dans le stade sida, d'ici huit années en moyenne".

"Même sans nouvelle infection, il nous faudra trouver pour chaque jour des ARVs (anti-rétroviraux) pour trois fois plus de personnes d'ici 2016", indique le docteur Binagwaho sur le site internet de la CNLS.

"Si 70% de ceux qui ont besoin des ARVs les reçoivent, il y en a toujours 30% qui meurent, sur nos collines, dans nos villages et dans nos villes, faute d'y avoir accès", poursuit Mme Binagwaho.

Par ailleurs, selon elle, le gouvernement rwandais a pu stabiliser le taux de séroprévalence à 3% pour l'ensemble du pays et s'assurer que 50% de toutes les femmes enceintes bénéficient du programme de prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant.

Les premiers cas de sida au Rwanda ont été identifiés en 1983 au Centre hospitalier de Kigali. Les femmes sont plus atteintes par le VIH que les hommes avec une prévalence de 3,6% contre 2,3% pour les hommes, selon le ministère de la Santé.

En 2005, une étude du ministère de la Santé avait toutefois montré que 75,8% de femmes et 78,1% d'hommes n'avaient jamais fait de test de dépistage, des données susceptibles de questionner la fiabilité du taux de prévalence officiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lutte contre le sida   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lutte contre le sida
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #TMCweb3 : Du #corail pour lutter contre le #sida ?
» Agrément
» comment faire pour me relaxé je m'enerve bcp
» Thoubrest...
» e-commerce : qui a déjà eu des problèmes de paiement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
en suspens :: INFORMATIONS Rwandaises-
Sauter vers: